Advertisement

L’église Saint-Martin de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). Première campagne

L’église Saint-Martin de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). Première campagne

Sébastien Bully, Laurent Fiocchi, Audrey Baradat, Iva Morana Čaušević-Bully, AuréliaBully, Mathias Dupuis et David Vuillermoz

Varia: 13 (2009)

Abstract

C’est à la suite d’un diagnostic réalisé en septembre 2005 sur la place de la République que fut élaboré le projet d’une reprise des recherches sur ce site. Devant l’intérêt des vestiges mis au jour, la municipalité a en effet décidé d’abandonner le projet d’aménagement de la place afin de pouvoir procéder à une fouille programmée de l’église funéraire monastique Saint-Martin. La première campagne s’est déroulée de juillet à septembre 2008.

L’abbaye de Luxeuil fut fondée par l’Irlandais Colomban à la fin du VIe siècle, à l’emplacement d’un castrum en ruine qui succédait, si l’on en croit le récit hagiographique de Jonas de Bobbio écrit vers 640, à une agglomération antique. L’église Saint-Martin, qui fut détruite seulement en 1797, est citée pour la première fois dans le récit des miracles des abbés Valbert et Eustaise, écrit par l’abbé Adso à la fin du Xe siècle. Saint Valbert, troisième abbé de Luxeuil, y fut inhumé vers 670 « derrière l’autel, dans une crypte d’un travail remarquable », avant son transfert à l’époque carolingienne. La fouille programmée, croisée à des sondages opérés sur l’ensemble des places du centre ancien depuis 2005, doit nous permettre de reconsidérer les conditions de la fondation de l’abbaye par saint Colomban et celles de l’évolution de la fonction funéraire et mémorielle de l’église Saint-Martin.

Click here to read this article from Varia

Sign up to get a Weekly Email from Medievalists.net

* indicates required

medievalverse magazine