Advertisement

La structuration de l’espace théâtral des mystères et la performance

La structuration de l’espace théâtral des mystères et la performance

Dragomirescu, Corneliu

Studia Patzinaka, 5, 2007, pp. 83-89

Abstract

Le spectacle théâtral, dans son évolution à travers le Moyen Age, se caractérise par un complexe de ruptures et continuités entre le théâtre de l’Eglise, avec le drame liturgique, et le théâtre de la Ville, notamment avec les mystères. Il y a rupture, car l’un n’est pas le développement direct de l’autre, et il serait peutêtre apparu sans lui. Mais il y a aussi continuité, car les expériences et les innovations des spectacles de drame liturgiques trouvent leur place dans la « mise en scène » des mystères. Cela doit être mis en rapport avec le désir d’appropriation d’un rite, ici le théâtre, par un autre groupe social, la bourgeoisie, qui crée sa propre forme d’expression en réponse au théâtre des moines. On retrouve ici des enjeux du pouvoir de l’image par laquelle on cherche à faire valoir la puissance sociale. Cela renvoie à l’image de soi que chaque sujet crée à travers ces formes de représentation, et à l’image du monde que la société veut créer à un moment donné. Cette toile des ressorts socioculturels une fois fixée, on pourra en ce qui suit se pencher plus attentivement sur un élément définiteur du théâtre, l’espace.

Click here to read/download this article (PDF file)

Sign up to get a Weekly Email from Medievalists.net

* indicates required

medievalverse magazine