Advertisement

‘LEZ PRIXONIER ESCLAIVE DE NICOPOLIT’ À propos d’un feuillet du manuscrit Épinal 59 (217)

‘LEZ PRIXONIER ESCLAIVE DE NICOPOLIT’ À propos d’un feuillet du manuscrit Épinal 59 (217)

Agrigoroaei, Vladimir

Studia Patzinaka, 7, 2008, pp. 79-107

Abstract

Parturient montes, nascetur ridiculus mus nous dit Horace dans son Ars poetica. Si la montagne en travail qui risque d’enfanter une souris ridicule est le danger imminent des grands débuts de textes littéraires, quel serait l’enjeu inverse d’un article qui se présente essentiellement comme une étude ayant des buts historiographiques ? Nous n’avons pas trouvé une montagne, mais une petite souris ridicule. Dans ce cas précis, sommes-nous capables de grimper sur la montagne qui se cache derrière ?

Click here to read/download this article (PDF file)

Sign up to get a Weekly Email from Medievalists.net

* indicates required

medievalverse magazine